Enseignement bilingue. 20 ans fêtés demain!

BRECH

Enseignement bilingue. 20 ans fêtés demain!

13 novembre 2009  Le Télégramme

Les 20 ans des classes bilingues de l'école du Pont-Douar seront fêtés demain samedi, dès 14h, au départ de la salle municipale du bourg de Brec'h. Une randonnée contée par Daniel Carré est proposée jusqu'à Saint-Dégan et ouvrira les festivités qui se poursuivront avec buffet froid et fest-noz, scène ouverte. En 1988, les Brec'hois porteurs du projet se rappellent de l'aventure: «La création de la première classe n'avait pas été sans mal, puisqu'il y avait eu une grève de la faim. L'association avait rencontré des difficultés pour trouver le site, avoir l'accord de l'Education nationale, trouver les familles, l'enseignant». 

105 élèves en quatre classes 

Aujourd'hui entre les quatre classes, l'école Div Yezh de Brec'h rassemble 105 élèves au Pont-Douar. Ils reçoivent un enseignement bilingue par un maître spécialisé qui assure à parité les enseignements en breton et en français. Pour les maternelles, la langue de dialogue, c'est le breton. À la fin du CM2, les élèves sont capables de tenir une conversation simple, d'écrire en autonomie. Dans le pays d'Auray, l'enseignement bilingue peut se poursuivre au collège de Kerfontaine. Les parents précisent «Les effectifs sont peu nombreux et les horaires sont décalés. C'est le seul collège du secteur qui assure une continuité. On n'a pas la poursuite de la filière totale comme on peut la trouver à Lanester, par exemple, avec maternelle, primaire, collège et lycée. Alors que si on additionne les populations d'Auray, Brec'h, Pluneret et Crac'h, on pourrait nous aussi avoir une vraie filière secondaire». Chaque année, il sort plus d'une dizaine d'élèves de l'école bilingue de Brec'h. «Le breton est une langue qui parle de nos racines, de nos origines mais qui sert aussi à dire les mots de la vie d'aujourd'hui. Des linguistes nous disent combien le bilinguisme est profitable à l'enfant pour la formation de l'esprit. Apprendre une langue très jeune, permet d'en acquérir d'autres plus facilement ensuite».